Nosso Blog é melhor visualizado no navegador Mozilla Firefox.

Pesquisar este blog

Total de visualizações de página

Google+ Followers

Translate

Perfil

Rio de Janeiro, RJ, Brazil
Cláudia Andréa Prata Ferreira é Professora Doutora - Categoria: Associado III - do Setor de Língua e Literatura Hebraicas do Departamento de Letras Orientais e Eslavas da Faculdade de Letras da UFRJ.

Seguidores

domingo, 9 de março de 2008

Jésus le rouge

Un nouvel essai de Slavoj Zizek

Jésus le rouge



Par Aude Lancelin (28/02/2008).

Dans «Fragile Absolu», l'influent philosophe slovène livre une analyse décapante de l'héritage chrétien

Un malentendu - malveillant? est en train de se mettre en place autour du «cas Zizek». Ainsi ce philosophe Slovène, marxiste critique, mondialement connu pour ses analyses lacaniennes virtuoses du cinéma, de David Lynch à Mel Gibson, est-il désormais brandi par certains éditorialistes parisiens en nouvel épouvantail d'une extrême-gauche rancie. Un peu hardi s'appliquant à un homme qui, dans son pays d'origine, a, lui, expérimenté et affronté le «socialisme réel». Pardonnez-leur, ils ne f savent pas ce qu'ils lisent, pour le dire dans 1 le style christique sur lequel se penche justement Zizek dans «Fragile Absolu», aujourd'hui traduit en français.

«Pourquoi l'héritage chrétien vaut-il d'être défendu?», comme s'interroge le sous-titre de ce puissant essai. Exactement pour les raisons inverses qui voient aujourd'hui un président français s'en réclamer tapageusement. C'est en effet la part sauvage du christianisme que l'auteur exhume ici, à la manière dont il l'avait fait dans «la Marionnette et le Nain», paru en 2006. Ainsi le paradoxal Zizek revendique-t-il l'héritage chrétien comme geste d'absolue rupture par rapport à toute substance ethnique imaginable. Rien de plus étranger a ce dernier, en effet, que les formes de la réaction contemporaine préconisant à l'individu «une identification totale avec sa propre communauté».

La puissance subversive du christianisme, c'est sa confrontation à 1 idéologie dominante des «droits de l'homme» qui la révèle le mieux. «Comme l'expérience de notre société libéral-permissive et postpolitique le démontre amplement, les droits de l'homme sont, en leur coeur même, les droits autorisant la violation des Dix Commandements.» Le droit à la «vie privée»? Le droit à l'adultère. Le droit à la «propriété privée» ? Le droit d'exproprier autrui. La «liberté de la presse et des opinions» ? Le droit au mensonge, écrit Zizek non sans goût de la provocation.

Autant la Loi juive que l'agape chrétienne, longuement confrontées dans le livre, s'opposent au déficit total d'ordre symbolique en train de miner notre monde. Tout ce qui était noble est abaissé, tout ce qui était stable est ébranlé, écrivait Marx dans le «Manifeste». Entre autres dommages collatéraux analysés par l'auteur, l'incapacité croissante du sujet à se constituer comme tel. Et encore le fait que l'idée de «catastrophe» ait progressivement acquis au cours du XXe siècle un rôle si crucial. L'«épuisement de la capacité à sublimer», voilà ce qui a peu à peu conduit à transformer tout événement effroyable en seule source envisageable de sacré. Zizek écrivait cela peu avant le 11-Septembre, il n'a pas été démenti.


«Fragile Absolu. Pourquoi l'héritage chrétien vaut-il d'être défendu ?», par Slavoj Zizek, Flammarion, 242 p., 20 euros; à signaler aussi sa préface à «Robespierre : entre vertu et terreur», Stock, 272 p., 20 euros.

Nenhum comentário: